dimanche 13 janvier 2013

Des nouvelles des poules

Alors que les jeunes poulets avaient 2 mois un chien de chasse ou un renard ont effrayé ou attrapé le jeune coq et sa poulette favorite qui se promenaient souvent ensemble, ils ont disparu,on n'a rien retrouvé, pas même une plume . Ne restent que la poule paranoïaque et une de ses filles, aussi paranoïaque qu'elle sinon plus .
Depuis, calme plat, les deux poules se portent bien et se méfient de tout et de tous.

La présence de renards dans le coin est avérée depuis quelques années et les sécheresses successives ont du les priver de nourriture sauvage car ils s'approchent beaucoup des maisons. C'est aussi le cas de chiens de chasse mal dressés et qui errent parfois en meute autour de la maison.

Il ne nous reste que 2 poules: la poule rousse et la poule grise paranoiaque née ici début juillet.

poule_coq.jpg

Depuis mi décembre, la petite poule s'est mise à pondre quasiment chaque jour des œufs plus petits et plus blancs que ceux de sa mère adoptive.
Jusque là rien de surprenant.
Ces derniers temps, j'entendais un coq chanter alors que nos voisins sont assez loin, et bien ce n'était pas le coq des voisins mais bien la petite poule qui cocorique chaque jour avec plus d'assurance tout en continuant à nous fournir en œufs. Vérification faite sur internet, cela arrive mais est peu fréquent.
Je suppose que comme cela peut arriver chez les humains elle est hermaphrodite.
Pour l'instant, elle ressemble plus à une poule qui fait cocorico qu'à un coq qui pondrait des œufs. Il ou elle, difficile de dire, on va suivre ça attentivement .

DSC_2850.JPG

.

jeudi 13 septembre 2012

Des nouvelles des poussins

Quelle bonne idée d'avoir mis des œufs à couver en début d'été, 5 donnés par les voisins qui ont des poules et des coqs nains , 3 naissances.
Bien mieux qu'en plein hiver surtout quand celui-ci est devenu très rigoureux. Notre poussin né en hiver est mort de froid dans le jardin par -15°. Souvenez-vous

La poule rousse s'est avérée bonne mère, elle a quand même inculqué sa paranoia à ses petits mais ça peut être utile.


Les poussins ont eu bien chaud et même très chaud avec quelques jours de canicule pendant les quels ils étaient encore enfermés dans le hangar . A 3 semaines ils ont commencé à sortir dans le jardin. Les chats se désintéressent maintenant complètement des poussins: c'est acquis pour les 5 que les poules et leurs descendants ne sont pas de la nourriture sur pattes, ils ne les regardent même plus. Quand aux renards ils viennent du bois des voisins et pour l'instant se servent chez eux.

Depuis quelques jours un des poulets frime en faisant cocorico tout en poursuivant les poulettes: c'est bien un mâle et les deux autres des poulettes, l'idéal car on n'aurait pas pu garder deux mâles.

poussins.jpg

Le jeune coq est entre les deux poulettes.
A peine quelques jours après ce premier cocorico, les trois jeunes ont quitté la poule rousse et vivent leur vie. Ce qui est amusant c'est qu'ils ont bien l'air de frères et sœurs, alors que les œufs ont été pris au hasard parmi ceux d'une vingtaine de poules de toutes couleurs. .

mardi 7 février 2012

Les poules... et le poussin

Nous avons des poules en liberté depuis plus de 10 ans.
Après quelques semaine d'acclimatation dans un petit poulailler au milieu du jardin, les poules avaient pris l'habitude d'aller dormir dans le hangar sur les bottes de foin et de paille stockés pour la ponette.
Depuis, il n'y a plus eu ni poulailler ni pondoir , les poules se débrouillent et entrent et sortent librement du hangar pour vaquer dans le jardin.

coq.jpg

Seul inconvénient, la recherche des œufs est parfois un peu sportive ou tient du jeu de cache-cache.

Nos premières poules, un cadeau, étaient de très belles banthams de Pékin, un coq et trois poules, mais ces poules trop sophistiquées pour notre jardin se sont révélées sensibles à l'humidité: des plumes sur leurs pattes les gênaient dès qu'il faisait humide et elles avaient du mal à avancer dans l'herbe haute. Nous les avons petit à petit remplacées par des naines bâtardes, peu fragiles et bonnes pondeuses à qui nous laissons quelques œufs à couver quand leur nombre diminue.

coq_et_poule.jpg
Pas de maladies en général, ni de renards, mais les chiens de chasse font régulièrement depuis quelques années des ponctions parmi nos poules, en général le dimanche matin : c'est pour ça que je suis sure que ce n'est pas un renard.
Le plus drôle ce sont les réactions de nos chats: ils ont vite compris que les poules et même les poussins leur étaient interdits et qu'ils faisaient partie de la maison: pour les poussins ça a été plus dur , au début ils les guettaient, les premières couvées l'ont échappé belle.
Mais ils s'entendent bien avec les poules avec qui ils partagent parfois une gamelle.

chats_et_poules.jpg
Trois disparitions cet automne et il ne nous restait que la poule la plus paranoïaque ,celle qu'on ne peut jamais approcher, ce qui a du lui sauver la vie.
Sur les conseils de ma voisine je lui ai mis 4 œufs à couver . C'est mieux que de couver bêtement l’œuf en bois qui sert de leurre pour qu'elle ponde toujours au même endroit. Et voila qu'un poussin est né hier , en pleine vague de froid (-9° la nuit) et dans un endroit inaccessible entre deux bottes de paille où on ne peut lui mettre de nourriture.
On avait prévu de le (ou les) déménager aujourd'hui au sol dans un enclos de bottes de paille mais quand nous sommes arrivés avec notre carton-cabane la poule avait abandonné le nid pour suivre le poussin qui avait dégringolé en bas des bottes de paille. Les autres œufs n'écloront plus, ils auraient du éclore hier et ont été abandonnés.
Voila donc un poussin intrépide, solide et unique!

paille_poule.jpg

Les poules naines protègent bien leurs poussins et sont féroces: elles font face à l'intrus en gonflant les plumes et en émettant des cris, ou l' entrainent à leur suite pendant que les poussins se cachent, un seul ne devrait pas trop donner de souci.
Photo suivra dès que la poule le laissera se balader: il est marron foncé et bien vigoureux.