Les Animaux › Les insectes et araignées

Tous les animaux à 6 ou 8 pattes, ou plus éventuellement

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 21 septembre 2015

Floraison du lierre à En Galinou

lierre__8_.JPG

 


Dans la dernière moitié du mois de septembre, le lierre fleurit. On en a un qui grimpe vigoureusement le long d'un des poteaux de la pergola sud, il est donc en plein soleil toute la journée et fleurit abondamment.

De tout le jardin, c'est sûrement la plante qui a le plus d'insectes au centimètre carré !
J'y ai vu pratiquement tous les hyménoptères du jardin, abeilles, guêpes, bourdons, frelons. C'est curieux, car en général les plantes sont bien plus spécialisées que ça, leurs fleurs ne permettant pas la visite d'insecte de taille si différente.
Beaucoup de diptères aussi, dont la plupart des syrphes (qui ressemblent aux guêpes), en revanche aucun papillon, qui préfèrent nettement les verveines de Buenos Aires à quelques mètres de là.

Donc dès que le soleil montre son nez, ce lierre est rempli de visiteurs.

lierre__2_.JPG
Le frelon d'Asie
lierre__3_.JPG
Celui d'Europe
lierre__5_.JPG
guêpe
lierre__6_.JPG
Une guêpe et un bourdon

Difficile de photographier les mouches nombreuses et variées, elles refusent de poser, c'est scandaleux.

La coexistante n'est pas pacifique, les frelons en particulier butinent pour manger, mais ne se gênent pas pour tuer et emporter une abeille ou une guêpe.

Frelon d'Asie chassant

Ce n'est pas une abeille, mais une guêpe, ce jour là il n'y avait pas assez de soleil pour que les abeilles arrivent, mais Vespa velutina ne fait pas la fine bouche, faute d'abeille il prend une guêpe (sans doute Vespula

lierre__9_.JPG
 
lierre__10_.JPG
 
lierre__11_.JPG
 

 

En 2012 J'avais photographié un frelon européen capturant une autre guêpe (Poliste) :

 

 

mardi 2 juin 2015

Butinage à En Galinou (suite)

Abeilles, bourdons, guêpes et mouches variées...

Les arbustes à fleur de la fin mai

DSC_8019.JPG

C'est le grand Kolkwitzia à côté du chinensis mutabilis qui n'est presque pas visité, lui.

DSC_8441.JPG


Les Phlomis ont beaucoup de succès, surtout auprès des insectes assez grands comme ici la guêpe maçonne (non, ce n'est pas un bourdon !).

DSC_8445.JPG
Là c'est un bourdon.

DSC_8731.JPG

 

Les roses

DSC_8764.JPG

Cette fois-ci ce sont les roses qui sont de sortie. Ce qui est remarquable, c'est que certains rosiers sont couverts de butineuses et d'autres pas un brin. Sans doute l'accès aux étamines ? Ici c'est un hybride né ici, mélange de liane avec du moshata.

DSC_8818.JPG

DSC_8768.JPG

 

 

Elles sont nombreuses, très nombreuses, nous qui il y a un mois nous inquiétions de leur absence : il ne faisait pas assez chaud.


ça les rend folles ! à plusieurs par fleurs à se rouler dedans...

DSC_8823.JPG DSC_8827.JPG
Dans une bouture du rosier Veilshenblau en plein soleil, c'est l'orgie !

Et notre amie Ghislaine elle aussi est bien visitée

DSC_8828.JPG


L'hybride que nous avons nommé Cléa est en fin de floraison, mais il est encore un peu visité. Remontera-t-il ? qui sait...

 

 

Tout le monde butine...

DSC_8830.JPG

mardi 28 avril 2015

Butinage à En Galinou (encore)

Une semaine après le dernier billet, d'autres fleurs s'ouvrent et les insectes s'y précipitent. Dans la grand glycine blanche (Wistaria venusta) on trouve de tout, ce qui est assez rare.

Le bourdonnement des abeilles est le plus repérableDSC_7252.JPG

Mais un son plus grave fait la basse continue : un bourdonDSC_7265.JPG

DSC_7280.JPGPuis ce sont les Choisya qui fleurissent, là la diversité des butineurs est moindre, mais on voit quand même des abeilles.

DSC_7277.JPG

De plus près : remarquez le pollen orange des fleurs de la glycine.

DSC_7284.JPG


et même une libellule (pyrrhosoma nymphula la demoiselle pour les intimes)

 

mardi 7 avril 2015

Butinage à En Galinou (suite)

D'autres fleurs s'ouvrent, nos butineuses s'y déplacent.

DSC_6418.JPG

En même temps que les pruniers (Prunus domestica) fleurissent les pruneliers sauvages (Prunus spinosa)

Caltha%20palustris DSC_6247.JPG Puis, dans les bassins de l'est, s'ouvre une magnifique fleur dorée, le Caltha palustris

DSC_6287.JPG Qui est aimée aussi des papillons (ici l'azurée des nerpruns, Celastrina argiolus) je me demande bien ce que c'est qu'un nerprun

Et dans la foulée arrivent les euphorbes. Nous en avons tout un tas, DSC_6388.JPG et ces tas bourdonnent, bourdonnent ...
Ici une petite euphorbe, la rigida qui n'est pas si rigide que ça mais est bien jolie quand même au pied du rosier grimpant (qui ne fleurira que bien plus tard)

DSC_6462.JPGEt puis fleurissent les autres érables, dont le negundo et hop, nos butineuses se déplacent à nouveau !

 

mercredi 11 mars 2015

Les plantes pour abeille à En Galinou au début du printemps

Le froid a disparu depuis une bonne semaine et la pluie aussi.
On commence donc les travaux de taille, les rosiers et les buissons qui sortent de l'hiver et ont besoin d'une bonne coupe de cheveux.
Et, dans le jardin, on entend des centaines et des centaines d'abeilles, bourdons et autres Hyménoptères (sauf les fourmis, qui sont aussi dans ce groupe mais ne font pas de bruit, et ne volent que rarement).


Le premier qui se couvre ainsi, c'est le Parrotia persica début mars. J'ai taillé un gros rosier (un chinensis  "Mutabilis") juste à côté, c'était impressionnant tellement il y en avait. C'est très curieux, parce que les fleurs sont très peu visibles et n'ont pas d'odeur forte, mais elles sont repérées sans problème par les abeilles : il y en a des centaines dedans.



Arrive ensuite le Lonicera fragantissima qui sent très bon.

 

 

 


 

Puis les érables, en particulier l'érable sucré : Acer saccharinum 'Wierii Laciniata'

prunier.jpg
Et puis tous les prunier, en particulier celui que nous avons taillé en boule pour qu'il ne prenne pas trop de place

 

 

mardi 2 août 2011

La vie des araignées : l’Épeire Frelon dans le jardin d'En Galinou

à En Galinou, mais aussi partout ailleurs, Madame Argiope bruennichi est bien reconnaissable, on ne peut pas se tromper, en plus elle fait pas loin de 2 cm de long (pattes exclues). Monsieur est trois fois plus petit, et bien plus lent.

voilà le couple : (clic dessus pour l'avoir en grand) Argiope_20bruennichi_200b_1_.jpg


Argiope_20bruennichi_200b_1_.jpg Ici, madame est courtisée par deux mâles, l'un est au contact, l'autre pas loin. si vous regardez bien, il y a un troisième mâle un peu plus loin, au dessus de celui du bas à 1h.

Malheureusement comme le disaient les Rita Mitsuko, les histoires d'amour finissent mal ... en général Argiope_20bruennichi_200e_2_.JPG

samedi 9 juillet 2011

Les insectes du Lauragais (au moins à En Galinou)

On avait commencé par les animaux du jardin en particulier les grenouilles qui peuplaient la serre. Puis on est passé aux oiseaux, intrigués par les migrateurs (une fois on a même vu deux cigognes, égarées sans doute, qui se sont reposées pendant quelques jours) ; ils sont un peu difficile à photographier, vu qu’ils ne veulent pas rester tranquille pendant qu'on se déplace ! lien vers les oiseaux.

Et les papillons qui volètent joyeusement dans les verveine de Buenos-Aires ? eh oui,

Et depuis c'est l'escalade, une araignée crabe dans les fleurs, prédateur vigoureux :

du coup on s'est demandé si on en avait d'autres, et hop, un dossier :

lien vers le dossier des araignées





et alors les insectes, hein ? alors là c'est l'horreur. D'abord ils sont souvent petits, donc un nouvel objectif s'impose. Ensuite, il faut prendre à vitesse lente, donc un pied. Le résultat est super, après un peu d'entrainement ; j'ai découvert du coup qu'il y avait au moins 6 grandes familles françaises de punaises rouges et noires !  qu'il ne faut pas du tout prendre pour des coléoptères, même si parmi ces derniers il y en a des noirs et rouges : lepture la punaise est un hémiptère. C'est bien connu !

Depuis les photos s'accumulent

lien vers le dossier des insectes

Comme il y a sûrement bien plus d'animaux que de plantes, nous ne sommes qu'à l'orée d'une source infinie de recherche et de photographies. Super.