Les cotinus dans le jardin d'En Galinou

On en a plein car ils poussent particulièrement bien dans le Lauragais, argilo calcaire très sec en été.

Cotinus coggygria 'Royal Purple'

source

On a commencé à en planter il y a une quinzaine d'années. Dans un échange, on nous avait donné Cotinus coggygria 'Royal Purple' que l'on a mis dans la plate-bande ouest, un terrain très argileux et pauvre.

source

Dans un premier temps, on l'a encadré de troènes, derrière lesquels on a mis quelques rosiers très solides dont c'étaient les premiers pas dans le jardin : Ghislaine de Feligonde. Depuis on a multiplié ce rosier, qui est particulièrement bien adapté à nos méthodes de plantation en plate-bande sans arrosage ni soin spéciaux.

en 2002, encadré de troènes taillés :

source

La canicule de 2003 tuera la moitié des troènes. Eh oui ! cet arbuste est en fait assez fragile, et craint le manque d'eau. On n'en met plus.

source

Alors on change,
les troènes restant sont taillés en courbe plus douce, ce qui va d'ailleurs bien mieux avec le cotinus, le contraste sur la première photo est bien trop brutal à notre avis.
Devant on ajoute un rosier ([Queen Elizabeth, l'increvable, il faut bien ça, les conditions sont rudes), derrière, en fait à plus de 5 mètres, mais ça ne se voit pas sur la photo, c'est le liane Alberic Barbier sur un fer à béton ; on applique nos idées de base, mélange de fleurs et de feuilles, de taillé et de non taillé.

source

Il faut que ce soit beau tout le temps, qu'il y ait des feuilles ou pas, que ce soit en janvier ou en juillet...

avec plein de bulbes de tulipes au pied pour le début du printemps quand les feuilles ne sont pas formées.

source

Dans le creux du troène, il y a un gros scille du Pérou, ici une photo ancienne (le cotinus est encore petit et les troènes ne se touchent pas).

En fin juin, quand la chaleur commence à plomber ça donne ça :

source

La présence des troènes taillés est importante, le cotinus est facilement dégingandé (quand il fait des branches trop longues avec juste des feuilles au bout, je les taille). Le rosier lui aussi n'est pas bien élégant quand il ne fleurit pas. Les arbustes taillés consolident la structure.

Cotinus coggygria 'Grace'

ou 'Dummeri Grace'

On a d'autres rouges dans le jardin, mais toujours avec le même principe de mélange feuilles fleurs, par exemple dans la plate-bande blanche le cotinus Grace, qui a subit bien des malheurs. source source

à gauche, le voilà en mai 2000, en pleine floraison, toujours avec des roses pas loin (Rugosa 'White Perfection') que l'on voit mieux sur la photo de droite.

source

Ce cotinus est d'un rouge plus pâle que son cousin, surtout au printemps (il vire plus profond par la suite) ; à gauche, on le voit avec un Banks blanc qui grimpe dedans. source 

L'idée était intéressante, mais le cotinus est bien trop faible pour le banks, on a mis un soutient pour le rosier (cf. à droite)

source

En 2007, au tout début de l'année, un vent d'autan particulièrement violent a déplacé tout le rosier à 180°.
Il est mis en valeur d'une manière intéressante, malheureusement Il s'est couché sur le cotinus et les autres arbustes du coin et a tout cassé.

source Nous avons dû recéper complétement le cotinus, et tailler le rosier très fort, afin de pouvoir reconstruire une pergola plus solide.
Le banks est reparti sans difficultés, mais Grace a continuer à bouder, pendant quelques années (cf. à gauche).

Il est mort en 2013. Nous en avons peut-être une sauvegarde, il faut que je vérifie, les identification de nos boutures ne sont pas toujours précises.

Cotinus coggygria 'Kanarit'

source

Un cotinus qui n'est pas rouge, mais plutôt vert.

Sa floraison d'un blanc pur est l'une des plus belle que je connaisse.
On l'a mis le long du fossé qui borde l'entrée du jardin. L'idée est de prolonger la haie de bambous par des arbustes plus bas qui forment une haie protégeant un peu du vent.

Cotinus coggygria 'Golden Spirit'

source

C'est toujours dans la même idée que nous avons ajouté un autre cotinus

Plantation en 2013, toujours dans la prolongation de la bordure de l'entrée.

L'idée est de faire une petite haie qui empêche les mauvaises herbes du fossé de grimper partout, sans gêner le jardin. Cette haie est prolongé par une collection d'Iris source

Cotinus Obovatus

Non, pour une fois ce n'est pas un coggygria ! C'est un cousin, qui peut devenir un arbre, ce que nous ne savions pas quand on l'a planté.

source Nous pensions que c'était un arbuste, un peu grand, mais quand on voit les branches qui démarrent sur ce bébé ... source

4 ans après il est déjà à 4 ou 5 mètres de haut, et nous avons dû couper les branches les plus basses de façon à le pousser vers le haut, tout en laissant les autres arbustes respirer.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/62

Fil des commentaires de ce billet