mais si, l'hiver est beau

Les mains commençaient à me démanger:quand-est-ce qu'on plante!
J'ai renoncé aux plantations d'automne à cause de la sécheresse, mais la sécheresse étant toujours là, on s'est décidé à arroser à la pompe le massif de Cléa pour pouvoir y installer des plantes en attente depuis plus de 6 mois.
Cléa a 9 mois, il est temps de planter son arbre de naissance ( un tulipier de Virginie fastigié) et tant qu'on y est plein d'arbustes de bonne compagnie dont la rose Félicia au rose frais et délicat comme ses joues.

Deux jours après la plantation, il a fallu aller ranger la pompe: il fait autour de 0°, avec un vent du nord froid et très désagréable,un temps humide et couvert.
La météo annonce une semaine glaciale.
J'en ai profité pour faire quelques photos car malgré ce temps maussade il reste des choses agréables à découvrir.

Sans sortir on a vue sur le parking, ses oiseaux en fer et ses potées de succulentes qui résistent vaillamment au froid. De toutes façons il y a des potées de sauvegarde dans la serre. J'aime aussi beaucoup les phormiums panachés qui restent gais et pimpants.

parking_hiver.jpg

La vue sur le lac est toujours agréable, je le vois au loin en ce moment même alors que je tape ce billet, mon bureau étant tout près de la porte d'entrée vitrée.

vue_lac.jpg

Côté nord, c'est en faisant la vaisselle qu'on profite de la vue sur la table où mangent les oiseaux .
Les potées en céramique apportent un côté brillant bienvenu quand il fait froid, même quand les plantes , des pensées en ce moment, sont au repos.
Et puis la rocaille a toujours des plantes à feuilles persistantes qui maintiennent son intérêt au fil des saisons.

table_bleue.jpg

Si on a le courage de sortir, les couleurs éclatent avec le cornouiller winter-flame, taillé régulièrement pour favoriser les jeunes pousses orange pétant.
Il répond aux chênes qui se prennent pour de gros champignons.

chenes_champis.jpg

Dans la rocaille ce sont les jasmins d'hiver et leurs petites étoiles jaunes qui leur répondent.

rocaille.jpg

Et en regardant de plus près, quelques floraisons annoncent déjà le printemps à venir.

L'arabis fernandi-coburgi se plait au soleil comme à l'ombre, ne craint ni le froid ni le sec, c'est la plante couvre-sol idéale, n'était sa tendance à étouffer ses voisins moins vigoureux.

arabis_fernadi.jpg

Pour finir ce petit tour hivernal, les perce-neige évidemment:

perce-neige.jpg

Commentaires

1. Le mardi 21 février 2012, 17:29 par Maièle

superbe ! Ces photos sont un plaisir. Bravo ! Et merci, parce que cela fait passer un bien agréable moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/23

Fil des commentaires de ce billet