Résister à la sécheresse

Sur les sites, magazines et livres de jardinage , on trouve des conseils pour protéger les plantes de la sécheresse, planter les bons végétaux,arroser correctement, biner ou au contraire pailler. J'ai pris le parti, une fois les plantes bien installées , de les laisser se débrouiller, sauf pour les plantes en pots évidemment.

Ce n'est pas toujours facile de voir les plantes se recroqueviller ou sécher,comme c'est le cas en ce moment, mais si c'est désagréable à nos yeux, en général elles n'en meurent pas. Les plantes ont développé des stratégies pour résister à la sécheresse , notre aide n'est pas toujours indispensable heureusement.

Les feuilles des bambous se replient et s'enroulent sous l'effet de la déshydratation mais évitent ainsi de perdre plus d'eau en présentant moins de surface au soleil: aux premières gouttes, elles se déplieront à nouveau.

Les cerisiers et les érables à feuilles fines comme les negundo perdent déjà leurs feuilles qui sont sèches et craquantes, ce n'est pas cette année que nous aurons de beaux feuillages d'automne, mais on peut commencer à ratisser! Du coup ces arbres n'ont pas à nourrir leurs feuilles, ce qui consommerait beaucoup d'eau, ils se mettent au repos et préparent le printemps avec de nouveaux bourgeons .

feuilles

D'autres arbres aux feuilles plus dures comme les frênes et les érables platanoides résistent encore mais ne vont pas tarder à suivre le mouvement si la sécheresse se prolonge et ce sera encore un triste automne au jardin, ce qui arrive ici assez fréquemment Mais en attendant, ils balancent de nombreuses graines partout, qui assureront leur descendance à coup sur tant elles sont nombreuses.

Heureusement que les plantes ont plus d'un tour dans leur sac: toutes les plantes grises ou poilues évaporent moins et sont donc bien adaptées au soleil et au sec: si en plus les feuillages sont très petits c'est encore mieux: c'est le cas du thym, du romarin qui en plus contiennent des huiles, mais aussi des pins ou des sapins comme abies pinsapo.

D'autres vont chercher l'eau très en profondeur, avec de grandes racines pivotantes: c'est la raison pour laquelle j'ai toujours pensé que ce n'était pas une bonne idée de mettre des goutte-à-gouttes qui empêchent l'installation des racines en profondeur, ni de planter de grands sujets qui ont poussé en pots où leurs racines ont poussé en rond: les jeunes plants sont préférables , ils développent des racines profondes et rattrapent leur retard de démarrage.

Il existe bien d'autres façons de résister au sec, mais si j'ai songé à écrire ce billet , c'est en observant le faux vernis du Japon (ailanthus altissima) arbre envahissant qui a une stratégie vraiment très maline : il envoie des racines superficielles dans tout son environnement et quand il y trouve de bonnes conditions, de l'eau surtout, il fait des rejets nombreux qui deviendront des arbres si on les laisse: comme on a un vernis à 10 mètres d'une haie qu'on a tenue arrosée pendant 4 ans, c'est là que ce fichu arbre ressort, balançant ses racines à plus de 20m du pied d'origine, ressortant à de multiples endroits tout du long de la haie plus fraiche... Un vrai pique-assiette. D'ailleurs il n'est pas le seul, je suis obligée de déplacer souvent les pots sur la terrasse Nord car les racines de la vigne vierge y remontent par le trou d'écoulement et s'y installent au détriment des plants et boutures, sans compter qu'elles bouchent le trou d'écoulement!

Il y a quand même une plante vedette à cette période,c'est le sedum spectabile et ses cousins: non seulement son feuillage gras reste d'un vert pâle très frais mais il a le bon goût de fleurir maintenant et d'apporter une fraicheur bienvenue . Il est sobre, sans souci et se fiche bien du soleil et du manque d'eau. Voila pourquoi il est indispensable au jardin en cette saison.

sedum.jpg

Commentaires

1. Le mercredi 31 août 2011, 17:40 par Hubert

Commencé hier, 30 août, un arrosage de survie des plantes les plus faibles. Elles ne risquent pas de repartir, mais ça leur évitera de se dessécher complétement.
J'espère qu'il va pleuvoir bientôt, ce n'est pas sûr.

2. Le jeudi 1 septembre 2011, 16:15 par Hubert

je déteste les aoûtats.

3. Le mardi 7 mai 2013, 04:31 par Bip.

Bonjour.

Coup de coeur pour cet article en particulier.

Cordialement.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/15

Fil des commentaires de ce billet