La pluie dans le Lauragais

Depuis la dernière semaine de décembre jusque mi-février le temps a été gris et il est tombé l'équivalent d'un tiers de la pluviométrie annuelle .
Le lac s'est rempli et a débordé, de même que la mare du poney et la source , ce qui a permis à tous les bassins d'être remplis. On entendait le bruit de l'eau qui coule des fossés dans la mare, ça faisait longtemps que ce n'était pas arrivé.

lac.jpg

Le petit ruisselet minuscule de 10 cms de large près du gué s' est transformé en marécage.

lac._2.jpg

On est passé d'un extrême à l'autre, d'une terrible sécheresse deux années consécutives à un trop plein d'eau qui n'arrivait plus à être absorbée, créant des flaques et des mares et noyant les racines .

Climat décevant disait Jean Odol avec raison, on ne peut dire mieux. Il faut remonter à décembre 2003 et janvier 2004 pour trouver une pluviométrie supérieure, 400 mm , l'équivalent de plus de 6 mois de pluie en 2 mois.
Ces pluies succédent à la canicule de l'été 2003 qui avait fait également des dégâts.
Pas étonnant que la végétation ici ne soit pas aussi opulente et belle qu'ailleurs; après être quasiment mortes de soif les plantes risquent de se noyer car la terre est très argileuse. Les plus affaiblies par la sécheresse, comme le cytise ne devraient pas s'en remettre .
Et si je ne parle pas du vent violent et desséchant qu'est l'Autan c'est qu'exceptionnellement il n'y en a pas eu grace à ce long épisode de pluies.
D'ici quelques semaines , on pourra faire le bilan sur la santé des plantes de cette succession d'évènements extrêmes mais ce sera d'autant moins grave qu'on est en train de passer d'un jardin très contrôlé à un jardin semi-sauvage où on laisse plus de libertés au plantes:
on a beaucoup appris de ces épisodes exceptionnels en ce qui concerne l'entretien du jardin. Les plantes s'adaptent, nous aussi.

Commentaires

1. Le mardi 7 mai 2013, 04:24 par Bip.

Compassion et affaire à suivre donc.
Pas meilleur constat chez moi, plus habituée aux pluies que vous. L'année se présente venteuse, pas de températures de saison et franchement agréables.
A suivre donc.

Cordialement, belle continuation.

2. Le mardi 7 mai 2013, 07:44 par Hubert

L'énorme avantage, c'est que les arbres n'ont pas été contents comme ça depuis des années !

3. Le lundi 1 décembre 2014, 11:27 par bichette

un bungalow dans le var les pluies ont detrempées le terrain que planter en arbustres qui aime l'eau

4. Le lundi 1 décembre 2014, 12:39 par Hubert

Tout dépend s'il s'agit d'un terrain toujours humide ou s'il est très sec en été !
Les saules aiment bien l'eau, mais pas si c'est tout le temps trempé.
Les eucalyptus, s'il ne fait pas trop froid

l'aulne aussi...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/54

Fil des commentaires de ce billet