Rivière de miscanthus

En ce début mars tout est encore sec à cause des fortes gelées jusqu'à -14 en février qui ont abimé plus de feuillages que de coutume, aussi je reviens sur un de mes projets, la rivière de miscanthus.

En contrebas de la source est esquissé un large fossé destiné à recevoir je suppose le surplus d'eau qui déborderait, ce qu'on n'a jamais vu en 25 ans:on l'a tout de même appelé rivière, installé un petit pont de bois qui l' enjambe et même bâti un barrage .
Cet endroit est difficile d'entretien car la tondeuse n'y a pas accès et la terre plus humide qu'ailleurs est propice à l'installation d'indésirables, aussi il a longtemps fait partie des coins non entretenus du jardin.

Il fait partie du jardin dit japonais, uniquement parce qu'on y a pioché des idées.
Dans les jardins japonais on trouve parfois des pierres ou des galets pour donner l'idée de la rivière , mais la mise en oeuvre doit être soignée pour que ce soit intéressant et j'ai laissé tomber. Cependant il y a quelques années on avait un agave panaché qu'on avait planté dans la serre en pleine terre
Il y avait vite prospéré mais ses épines étaient trop dangereuses pour l'y laisser,aussi on l'a sacrifié . Plutôt que de le jeter, on a profité de ce ruisseau pendant plusieurs mois, les feuilles suggérant le courant.

riviere.jpg

A Kyoto, dans l'un des nombreux jardins, j'avais vu des passerelles de bois permettant d'admirer la floraison des iris. Plus tard j'ai vu aussi ces passerelles de planches au dessus de grandes prairies de miscanthus, permettant de profiter de leur floraison en automne en se promenant au dessus.
On voit ainsi les choses sous un autre aspect et avec le vent le spectacle est magnifique


pont_japonais.jpg

C'est cette image qui m'a donné l'idée de la rivière de miscanthus.
Un pied de miscanthus ( japonicus elegans) devenu énorme sous notre fenêtre de chambre a été le déclic: divisé en 6 ou 7 à la scie à bois et à la fourche, j'en ai replanté les morceaux dans la rivière où ils ont été rejoints par d'autres à la saison suivante.

miscanthus.jpg

D'ici 2 ou 3 ans à l'automne avec leur floraison et le vent d'autan qui ne manquera pas de les agiter, nul doute que la rivière mérite enfin son nom. Pour l'instant il faut encore un peu d'imagination mais jardiner, c'est prévoir!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/33

Fil des commentaires de ce billet