Réparation et taille dans l'allée des roses

L'année dernière, en juin, j'avais nettoyé fortement le nord de l'allée des roses.

Cliquez sur les photos pour les voir en grand.

DSC_1939.JPG
Il est temps d'intervenir !

Pendant l'hiver la pergola d'entrée au sud de cette allée s'est écroulée.

Mais les grands rosiers lianes pèsent fort lourd, que ce soit notre ami Albéric ou les deux vierges martyres.

Donc, au bout de quelques années, tout commence à fléchir, le bois, même s'il a été traité, s'abime lui aussi. Il faut donc réparer.

Janvier 2004, pergola neuve


Nous l'avions construite en 2004, elle a tenu 10 ans.

DSC_1945.JPG
démontage

On enlève 80% des rosiers (comme d'habitude quand je nettoie un liane), et toute la pergola. Comme on est presque au printemps, il ne faut pas compter sur des fleurs cette année, mais peu nous chaut.

DSC_1946.JPG
dégagé !

 

Dégageons tout, ensuite on verra bien ce que ça deviendra.
Mais nous ne reconstruisons pas la pergola, un espace vide semble plus intéressant, en tous cas ça apporte un changement, une clarté qui manquait : les pergolas sont souvent trop obscures. Le rosier immédiatement à gauche sur cette photo est un grimpant peu vigoureux, il suffit de le palisser vaguement contre le pilier. celui du fond à gauche est un grand liane, on le conduira sur le début de l'allée, il devrait faire une belle bordure fleurie en mai (c'est Albertine en plus ! splendide rosier).

 

DSC_1949.JPG
Félicité et Perpétue

 

Nous coupons toutes les branches mortes, malingres, trop grandes des deux grands lianes.
ça fait quelques remorques de déchets !

DSC_2218.JPG
Albéric Barbier

Nous allons conduire ces deux lianes en arbre, le long d'un support vertical encore à déterminer.

C'est pour cela que nous laissons les supports métallique, (en plus les arracher à la masse, comme vous le voyez, j'ai essayé... Laisse béton, c'est quasiment le cas de le dire.

Comme on le voit sur les deux photos, nous laissons très peu de lianes, mais c'est bien suffisant, ces rosiers sont très très vigoureux.

 

DSC_2219.JPG
 
DSC_2245.JPG
Enroulement
DSC_2248.JPG
 

L'idée de Martine est de remplir les pieds métalliques avec des bambous du jardin, comme support pour les lianes.

Pas bête, hein ? les bambous ce n'est pas ça qui manque dans le jardin, les changer prendra encore moins de temps que de démonter une pergola.

Puis on enroule les quelques lianes qui restent tout autour, afin que par la suite ça fasse comme un parapluie.

 

Commentaires

1. Le lundi 16 mai 2016, 20:30 par Lys 92

J'ai justement une vieille treille, avec des rosiers devenus anarchiques, des vigne- vierge qui envahissent tout... Je viens de planter une glycine, une passiflore qui ont l'air de se plaire là, et un rosier remontant contrairement à ceux de la treille de nos prédécesseurs. Un chantier que cette remise en état de treille, j'ai pris deux idées fondamentales : il faut tout démonter et tailler une fois l'opération faite et il y a une saison idéale. D'après l'article d'Hubert, mai n'est pas le mois idéal, car cela ne fleurira pas suite aux tailles. Ma maison est en région Centre, rien à voir avec votre climat du Midi occitan! Quel serait d'après vous le moment idéal pour faire cela ,l'automne, l'hiver, le début du printemps? Vous devez être fiers de votre chantier en tous cas! Bravo à tous deux!

2. Le mardi 17 mai 2016, 14:05 par Hubert

Bonne question ! (et merci)

C'est déjà planté ou pas ? je n'ai pas bien compris.

De toutes façons la bonne saison pour planter des rosiers remontants, c'est en fin d'automne, quand les plantes passent au repos, avant qu'il ne gèle. On peut aussi faire ça en début de printemps, quand le froid diminue et avant que ça ne reprenne, en surveillant sans doute plus en été puisqu'ils n'auront pas eu le temps d'essayer de se mettre en place pendant l'hiver.

Pour la taille, les deux se valent, c'est très discuté, j'ai lu les deux, avec des spécialistes assez péremptoires sur le bon moment... et bien sûr pas d'accord sinon ça ne serait pas drôle.

En revanche, si les rosiers à remettre en forme sont des non remontants, l'époque idéale c'est juste après la floraison, en laissant quelques grandes tiges si ce sont des lianes. Mais comme nous le disons souvent, en fait nous on fait quand on a envie, qu'il ne fait pas trop chaud, etc., donc on se retrouve à tailler en novembre, ou février/mars, alors que ces lianes devraient être taillés en juillet.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/107

Fil des commentaires de ce billet