La plate-bande pétard

Située au sud des trois premières, sous la rocaille. Commencée en 1995 quand on s'est dit qu'il y avait trop d'herbe, et que la jonction entre la partie est de la grande rocaille et le reste n'était pas satisfaisante. Nous voulons des couleurs qui claquent, rouge sur jaune et orange, blanc sur noir, pour égayer l'été particulièrement plombant dans cette région. Elle a bénéficié de notre expérience et s'est donc installée beaucoup plus vite que les plus anciennes parties.
1995 07 Dès le début on a voulu des arbustes structurants et des couleurs violentes. On place donc un berbéris pourpre ( amurensis purpurea )
1995 07
1996 06 1 Des fleurs oranges. Comme buisson, on se lance dans une collection de berberis. Bien sûr pour l'instant on ne les voit pas. Ils vont différer par leur port,...
1996 06 1
1996 06
1996 06
1996 09 ça commence à claquer.
1996 09
1997 12 Alors on agrandit. Surtout que les berbéris commencent à grandir, il faut mettre des fleurs plus loin, sinon ils vont trop obscurcir la plate-bande.
1997 12
2000 05 1 L'effet de montée est tout à fait intéressant.
2000 05 1
2000 05 Les berbéris forment un muret sur lequel s'appuient les fleurs.
2000 05
2001 01
2001 01
2001 05 C'est pas mal mais un peu petit.
2001 05
2002 03 Donc il faut bien agrandir. L'arbre est un érable pseudoplatanus qui vient du jardin de ma mère dans la région parisienne. On a beaucoup planté dans le jardin...
2002 03
2002 05
2002 05
2002 06 Tout au bout un berbéris en rappel.
2002 06
2004 04
2004 04
2006 03
2006 03
2006 04 1
2006 04 1
2006 04
2006 04
2006 09
2006 09
2008 05
2008 05
2010 06
2010 06
2012 06 05
2012 06 05