Les mauvaises herbes

Il me semble que tous les jardiniers ont cherché à un moment ou à un autre à lutter contre les mauvaises herbes.
Mais voilà, qu'est-ce qu'une mauvaise herbe sinon celle qui est indésirable à l'endroit où elle pousse.

Au début, la mauvaise herbe, c'est souvent celle qui vous empêche de faire un joli jardin bien propre: tout ce qu'on n'a pas planté ou semé soi -même, tout ce qui est hors contrôle. Cette phase n'a pas duré longtemps pour moi, j'ai toujours apprécié les semis spontanés sauvages ou pas qui indiquent qu'une plante est contente de s'installer là.

Ici, la mauvaise herbe ultime, indésirable dans tous les cas, c'était surtout le chiendent et le liseron qui envahissaient les rocailles de petites plantes basses.
Vivaces, elles résistent à presque tout, de même que l'ail sauvage bulbeux: plus on en enlève, plus il en repousse car on disperse les bulbilles.
La lutte était inégale et sauf à y passer ses journées je ne vois pas comment on pouvait la gagner.

Après diverses tentatives de désherbage manuel et de round-up, on a fini par adopter la solution de composer avec ces plantes indésirables: en bordure, choix de plantes capables de résister -comme l'euphorbe petit cyprès ou le tanacetum haradjani -, pierres et dalles de bordure, sol jamais à nu ,et pour les petites plantes de rocaille: potées et auges.

mauvaise_herbe0.jpg

Et notre rocaille plate, si vite envahie d'indésirables s'est transformée en petit massif de buis et d'arbres de semis spontanés taillés que l'euphorbe petit-cyprès envahit du printemps à l'automne: mais elle est jolie et on enlève facilement le surplus lorsqu'elle devient gênante, aussi je ne pourrais la traiter de mauvaise herbe.

mauvaise_herbe1.jpg

Dans les massifs plus anciens, les couvre-sols au pied des arbres et arbustes limitent les indésirables en leur opposant des concurrents à la hauteur :lierre, géranium macrorhyzum,pervenche etc...
Et quand tout le sol est occupé par des plantes choisies ou des sauvages adoptées,on n'a presque plus de "mauvaises herbes" .
mauvaise_herbe3.jpg

Le désherbage est devenu facile,juste quelques graminées qui se faufilent et les bonnes plantes en surnombre: mais c'est tellement plus agréable de desserrer de jolies plantes qu'on peut repiquer ou donner que d'enlever du chiendent dont personne ne veut! Sans compter que le sol jamais à nu résiste mieux à la sécheresse: c'est tout bénéfice!

Commentaires

1. Le jeudi 19 juillet 2012, 08:19 par Consoude

Bravo, c'est bien que vous ayez réussi à trouver la bonne solution, il n'y a pas mieux, et surtout pas les produits chimiques.

2. Le jeudi 13 septembre 2012, 08:53 par Fleur

Bonjour
J'ai découvert votre site je le trouve très intéressant mais le liseron grimpe dans les troènes se sont de très grandes lianes qui finissent par envahir les parterres avez-vous un petit remède pour les supprimer
merci de votre aide
Fleur

3. Le jeudi 13 septembre 2012, 09:51 par Martine

Merci de votre intérêt. Pas de solution magique mais si vous avez de grand liserons dans une haie de troënes, je suppose que le terrain est assez frais. Dans ce cas , vous pouvez planter des petites pervenches ou de jolis lierres verts ou panachés qui finiront par prendre leur place.

En attendant, si les liserons gênent trop, le désherbage manuel  une ou deux fois dans l'année devrait les limiter.Bon courage

4. Le samedi 23 février 2013, 21:41 par yveline

c'est bien joli cette auge en pierre qui sert d'écrin aux plantes.

8000 m2 à cultiver j'en rêve ...mais ce sera dans une autre vie probablement

Bonne soirée

yveline - le jardin des cistes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://galinou.fr/dotclear2/index.php?trackback/41

Fil des commentaires de ce billet